La fin de l'hospitalité

Date: 
May 17, 2017 - 7:00pm to 9:00pm
Type: 
Center: 
Location: 
Columbia Global Centers | Paris

"Nous avons parcouru l'Europe, de la "Jungle" de Calais au centre de réfugiés caché dans les hangars de l'aéroport de Tempelhof à Berlin. Nous avons vu des barbelés prospérer dans les prairies. Des murs pousser comme des champignons. Nous avons vu l'étranger cesser d'être un hôte pour devenir un ennemi, un barbare qu'il faut éloigner, repousser, ne plus voir. Toutes les civilisations anciennes s'accordaient sur un point : faire de l'étranger un hôte. Nous sommes en train de faire l'inverse, de transformer l'hôte en étranger.
Jusqu'à quand ?"

Table ronde autour de  :

La fin de l'hospitalité  de Fabienne Brugère et Guillaume le Blanc (Flammarion 2017), et

Chroniques d'exil et d'hospitalité : vies de migrants ici, et ailleurs d'Olivier Favier (Le Passager Clandestin 2016)

 

 

 

Fabienne

Fabienne Brugère est professeure de philosophie à l’Université Paris 8. Elle travaille sur la philosophie de l’art ainsi que sur la philosophie morale et politique, notamment sur l’éthique du care et les nouveaux partages du privé et du public. Elle a publié de nombreux ouvrages : Le goût. Art, passions et société(2000), L'expérience de la beauté (2006), Le sexe de la sollicitude (2008), L’éthique du care(2011), Le nouvel esprit du libéralisme (avec Guillaume le Blanc, 2011), Faut-il se révolter ? (2012), La politique de l'individu(2013).

 

 

 

Marc

Marc Crépon est directeur de recherche au CNRS (Archives Husserl). Ses travaux portent notamment sur la phénoménologie allemande et française ainsi que sur la philosophie morale et politique contemporaine. Parmi ses publications les plus récentes : La guerre des civilisations (2010), Le consentement meurtrier (2012), La vocation de l’écriture (2014), La philosophie face à la violence (avec Frédéric Worms, 2015), L’épreuve de la haine. Essai sur le refus de la violence (2016).

 

 

 

 

 

 

 

Olivier

Olivier Favier est historien de formation, traducteur et interprète de l’italien, reporter indépendant. Il a passé trois ans au contact des migrants et a réuni des entretiens, des reportages, des portraits, des analyses… dans le livre Chroniques d’exil et d’hospitalité. Vies de migrants, ici et ailleurs (2016).

 

 

 

 

Guillaume le Blanc est professeur de philosophie à l’Université Paris-Est Créteil. Son travail porte essentiellement sur la question de la critique sociale et, en particulier, sur les limites qui distinguent précarité, exclusion, vie décente et normalité. Il est l’auteur de nombreux ouvrages : Les maladies de l’homme normal (2004), Vies ordinaires, vies précaires (2007), L’invisibilité sociale (2009), Dedans dehors. La condition d’étranger (2010), Que faire de notre vulnérabilité ? (2011), L’insurrection des vies minuscules (2013), La philosophie comme contre-culture (2014).

 

 

 

Daniele Lorenzini est chercheur postdoctoral au Centre Prospéro de l’Université Saint-Louis – Bruxelles et au Center for Contemporary Critical Thought de Columbia University. Ses recherches portent sur la philosophie morale et politique contemporaine ainsi que sur la philosophie du langage ordinaire. Il est l’auteur de Éthique et politique de soi(2015) et de La force du vrai (2017).

 

 

 

 

 

 

Ouvert au public et gratuit

Center (news & Events)