Events

Past Event

« Dans la peau d’une poupée noire », création littéraire et réappropriation des narrations

September 27, 2019
7:00 PM - 9:00 PM
4, rue de Chevreuse, 75006 Paris

Soirée autour de l’ouvrage « Dans la peau d’une poupée noire. Biographies imaginaires des poupées de la collection Deborah Neff » (Mediapop, 2018), en présence des auteurs, et du film « Like Dolls, I’ll Rise ».

L’exposition Black Dolls à La maison rouge (printemps 2018) avait montré des chefs-d’œuvre de tissus fabriqués par des femmes et des filles anonymes, vraisemblablement africaines-américaines, entre 1840-1940; ces poupées sont à la fois des portraits des communautés noires et des archives d’attachements intimes, tout en témoignant de talents artistiques et de forces de résistance jusque-là négligés. Sous l’impulsion de la romancière et enseignante Cloé Korman (Midi, Seuil, 2018), et de Nora Philippe, commissaire de l’exposition et réalisatrice du film « Like Dolls, I’ll Rise », les jeunes élèves du collège Jean-Pierre Timbaud à Bobigny ont écrit leurs « biographies imaginaires » des poupées : vingt récits qui retracent les vies des Black Dolls, en y intégrant les violences de l’histoire, de l’esclavage à la ségrégation, les solidarités et les histoires d’amour, la résistance éclatante dont elles ont pu être les témoins, ou les actrices. La soirée leur donnera la voix, à travers la lecture de leurs textes et un dialogue avec Chayma Drira, qui avait participé à un projet similaire à la Courneuve (ouvrage La Courneuve, Mémoires vives, 2011).

et se poursuivra en une conversation autour de la création littéraire en milieu scolaire ou tout contre, et de la réappropriation des narrations.

 

Programme:

- Projection du film de « Like Dolls, I’ll Rise » de Nora Philippe (28 min)

- Lectures d’une sélection de textes de l’ouvrage « Dans la peau d’une poupée noire » par leurs auteurs, élèves du collège J.P. Timbaud à Bobigny.

- Table ronde avec les auteurs et Chayma Drira, Cloé Korman, Nora Philippe, autour de la création artistique en milieu scolaire et la réappropriation des narrations.

Description du livre

Biographies imaginaires des poupées de la collection Deborah Neff par les élèves du collège Jean-Pierre Timbaud à Bobigny.

Après l’exposition Black Dolls à La maison rouge (février-mai 2018), acclamée par la presse et le public, les poupées noires voyagent dans l’imaginaire d’adolescents de Seine-Saint-Denis.

Chefs-d’œuvre de tissus fabriqués par des femmes et des filles anonymes, vraisemblablement africaines-américaines, entre 1840-1940, ces poupées sont à la fois des portraits des communautés noires et des archives d’attachements intimes, tout en témoignant de talents artistiques et de forces de résistance jusque-là négligés.

Sous l’impulsion de la romancière et enseignante Cloé Korman (Midi, Seuil, rentrée littéraire août 2018), et de la commissaire de l’exposition, Nora Philippe, les élèves du collège Jean-Pierre Timbaud à Bobigny ont écrit leurs « biographies imaginaires », débridées et étonnantes : vingt récits qui retracent les vies des Black Dolls, en y intégrant les violences de l’histoire, de l’esclavage à la ségrégation, les solidarités et les histoires d’amour, la résistance éclatante dont elles ont pu être les témoins, ou les actrices.

Le livre comprend les photographies des poupées, et des portraits originaux des élèves réalisés par la photographe Géraldine Aresteanu.

Biographies

Nora Philippe est auteure et réalisatrice. Elle était commissaire de l’exposition Black Dolls à La maison rouge (février-mai 2018). En tant qu’auteure-réalisatrice, elle a notamment réalisé Like Dolls I’ll Rise (2018), Pôle emploi ne quittez pas ! (2014), Les Ensortilèges de James Ensor (2011). Elle enseigne le cinéma à l’Ecole des Arts-Décoratifs de Paris. Elle est Fellow au Columbia Institute of Ideas and Imagination, 2019-2020

Cloé Korman est écrivaine et enseigne au collège Jean-Pierre Timbaud à Bobigny. Elle est l’auteure de trois romans publiés aux éditions du Seuil : Les Hommes-couleurs, prix du Livre Inter en 2010, Les Saisons de Louveplaine (2013) et Midi (2018).

Chayma Drira est doctorante en théorie politique au Cevipof à Sciences Po Paris. Ses recherches portent sur les nouvelles formes de narrativité des mémoires postcoloniales. À ce titre, elle a participé en 2011 à l'écriture de La Courneuve, mémoires vives, ouvrage coordonné par Cloé Korman et Solène Nicolas. Elle conduit actuellement un documentaire sonore sur la mémoire d'un immeuble voué à la destruction à La Courneuve. Elle collabore en tant que journaliste freelance à des titres tels que Jeune Afrique, Orient XXI ou encore Libération.