Events

Past Event

De l’Inquisition à Guantanamo : L’aveu, la torture, et le pouvoir de la vérité

June 8, 2016
9:15 AM - 5:30 PM
Columbia Global Centers | Paris, 4 rue de Chevreuse, 75006

L'utilisation de la torture pour extorquer des aveux et obtenir des informations a formé une partie intégrale de la pratique juridique et politique à travers l'histoire – depuis l'enquête menée par Œdipe, aux pratiques inquisitoriales au Moyen Âge, aux interrogatoires de la CIA à Guantánamo Bay et Abou Ghraib.

Dans le cadre du séminaire « De l’Inquisition à Guantanamo : L’aveu, la torture, et le pouvoir de la vérité » à l’EHESS, nous nous sommes posés les questions suivantes : peut-on produire une pensée critique sur la torture qui change radicalement la conversation par rapport aux différents modes de polarisation—en faveur, contra ; utile, inutile ; bonne, mauvaise ; légale, illégale ; définissable, indéfinissable ; etc. ? Peut-on se situer en dehors d’une pensée de la torture qui est toujours en train de considérer celle-ci en tant qu’un moyen pour quelque chose d’autre ? Ou, peut-être, comment théoriser les utilisations discursives et pratiques de la torture, de son vocabulaire, de ses définitions, non seulement à travers l’histoire, mais aussi dans notre propre temps ? Comment penser le vide vertigineux entre les considérations juridiques sur la torture et les pratiques politiques, morales, etc. ? Comment, pour ainsi dire, théoriser ce vide-là, cet abîme, étant donné que c’est précisément cet abîme qui est au centre du problème et qui en constitue la partie la plus critique ? Celles-ci ne sont que quelques unes des questions que nous poursuivons dans cette recherche collective sur la torture.

Pour cette journée d’études le 8 juin 2016, nous proposons à des spécialistes en histoire, littérature, sciences politiques, droit, et philosophie de poser leurs propres questions critiques liées à la torture. 

Programme

9h15 à 9h30
Présentation de la journée par Jesús R. Velasco et Bernard E. Harcourt

9h30 à 11h
Sous la présidence de Jesús R. Velasco

Julien Théry-Astruc, Université Lumière de Lyon
“Un état permanent d'exception potentielle : les catégories d'"atrocité", d'"énormité" et de "grand crime" dans les justices d'Occident, du Moyen Âge central aux Révolutions de la fin du XVIIIe siècle”

Annick Louis, Université de Reims
“L’irréductible, ou de la torture comparée”

11h15 à 12h45
Sous la présidence de Bernard E. Harcourt

Pierrette Poncela, Université Paris Ouest--Nanterre
“La torture blanche”

Sacha Raoult, Aix-Marseille Université
“La détention provisoire comme moyen de pression”

Séances de l’après-midi

14h à 15h30
Sous la présidence de Jesús R. Velasco

Olivier Cayla, École des hautes études en sciences sociales
“L’heureuse violence de l’aveu”

Otto Pfersmann, École des hautes études en sciences sociales
“Comment la torture peut devenir la torture – ou autre chose encore”

15h45 à 17h15
Sous la présidence de Bernard E. Harcourt

Judith Revel, Université Paris Ouest--Nanterre
“Quelle est la valeur économique d'une vie? Gouvernementalité néolibérale et irrationalité”

Paolo Napoli, École des hautes études en sciences sociales
L'aveu judiciaire

17h15 à 17h45
Table ronde et conclusions de Jesús R. Velasco et Bernard E. Harcourt