Events

Past Event

Géopolitique de l'art contemporain

September 17, 2019
7:00 PM - 9:00 PM
Columbia Global Centers l Paris, 4 rue de Chevreuse, 75006

La galériste Nathalie Obadia sera en conversation avec la plasticienne Valérie Belin autour du livre récemment publié par Obadia sur les plus grands débats dans le monde de l'art contemporain aujourd'hui : des rélations sino américain à la question de l'appropriation culturelle, en passant par la remise en question des mécènes compromis tels des Sacklers aux Etats-Unis. Elles parleront également de leurs expérience en tant que femmes sur la scène artistique.

Description du livre

Le Louvre à Abu Dhabi, Art Basel à Miami, les tulipes de Jeff Koons à Paris sont autant de manifestations de l’art contemporain comme outil d’influence. Marqueur de puissance, l’art mesure le degré d’émancipation d’un pays, son pouvoir d’attraction et sa place dans le monde.

Très largement dominée par les Etats-Unis et, plus largement, le monde occidental depuis le milieu du XXe siècle, la scène artistique s’ouvre peu à peu à de nouvelles puissances, notamment la Chine aux ambitions mondiales déclarées.

Etudiant le rôle des différents acteurs, artistes, collectionneurs et musées, Nathalie Obadia analyse l’évolution des liens entre arts plastiques et géopolitique, en questionnant notamment la domination du soft power américain et occidental.

Nathalie Obadia

Nathalie Obadia est galeriste spécialisée dans l’art contemporain. Elle possède deux galeries, l’une à Paris et l’autre à Bruxelles, et enseigne également à Sciences Po Paris.

 

 

Valérie Belin

Valérie Belin est une artiste plasticienne française, née en 1964 à Boulogne-Billancourt. Elle vit et travaille à Paris.

Étudiante à l’école des beaux-arts de Versailles (1983-1985), puis à l’école nationale supérieure d’art de Bourges (1985-1988), elle obtient le diplôme national supérieur d’expression plastique en 1988. Elle est également titulaire d’un diplôme d’études approfondies en philosophie de l’art (université de Paris Panthéon-Sorbonne, 1989).

Tout d’abord influencée par différents courants minimalistes et conceptuels, Valérie Belin s’est intéressée au medium photographique, qui est à la fois le sujet de son œuvre et son moyen de réflexion et de création. La lumière, la matière et le « corps » des choses et des êtres en général, ainsi que et leurs transformations et représentations, constituent le terrain de ses expérimentations et l’univers de son propos artistique. Le travail se manifeste sous la forme de séries photographiques, chacune étant réalisée dans le cadre d’un projet.

Les œuvres de Valérie Belin ont été exposées dans le monde entier et font partie de nombreuses collections publiques et privées. Lauréate du prix Pictet en 2015 (Disorder), Valérie Belin a été nommée officier de l’ordre des Arts et des Lettres en 2017.