Events

Past Event

Jean Rouch - L’achevé et l'inachevé

June 9, 2017
3:00 PM - 6:00 PM
Paris

JEAN ROUCH - l’achevé et l’inachevé

Pour Jean Rouch, une œuvre n’est jamais un ensemble fini, figé, plutôt un matériel pouvant toujours potentiellement être remis sur le métier, un travail toujours en cours, un work in progress : une œuvre est vivante, mouvante, organique, ouverte…

En se penchant sur la seule œuvre filmique, l’on s’aperçoit  que Jean Rouch a produit près de 180 titres, ou « actes cinématographiques » : des films finis, mais aussi, pour près de la moitié, des films inachevés, laissés dans des états plus ou moins avancés de finition.

Rouch tient à l’improvisation et au « désordre créateur » au moment du tournage comme au moment de la construction de ses films. La fluidité est un élément de style, une sorte de déclaration d’intention et un signe vers l’indétermination, créant entre ses films, un dialogue et une tension entre achevé et inachevé. Ces ensembles se touchent, s’interpénètrent et leur limite n’étant jamais fixée.

Rouch filme de manière répétée et incessante et ses archives constituent un ensemble bien constitué, conservé, partiellement indexé ou annoté, mais jamais clos. Chaque archive peut être réactivée contextualisée, décontextualisée, recontextualisée, déplacée, ou métamorphosée par l’auteur - ou par d’autres. Générateur de mouvances et non de certitudes, le travail de Rouch s’apprécie comme tel.

Journée de présentation et de lancement des futurs Ateliers américains: JEAN ROUCH - L’ACHEVÉ ET L’INACHEVÉ

Programme

15h-15h15

Accueil par Loren Wolfe, Responsable de la programmation Columbia Global Centers Paris

Présentation du Centenaire Jean Rouch 2017et du lancement du cycle d’« Ateliers américains » 2017-18 par Andrea Paganini, délégué général du Centenaire Jean Rouch 2017 et Valérie Berty, NYU / Paris, professeure de littérature et de cinéma francophones

15h15-16h

Jean-Paul Colleyn, EHESS, directeur d’études en anthropologie visuelle

« Jean Rouch, un fabricant de commentaires »,Projection et discussionautour de deux versions du documentaire rare de Jean Rouch Tanda Singui (Niger, 1968), animé par Andréa Pagani

16h-16h05 - courte pause

16h05-17h

Jean Rouch, premier film. 1947-1991(France, 1990-91), Projection et discussion autour du film de Dominique Dubosc animée par Valérie Berty

17h-17h05 - courte pause

17h05-18h

Andrea Paganini, délégué général du Centenaire 2017

« Jean Rouch, une œuvre organique », Projection et discussion autour du film d’« ethnofiction » inédit de Jean Rouch Cousin, cousine (Italie-Niger, 1985-87), animé par Catherine Ruelle, présidente de l’Association Centenaire Jean Rouch 2017

Les intervenants

Jean-Paul Colleyn est anthropologue et documentariste. Directeur d’études à l’Ecole des Hautes Études en Sciences Sociales et Directeur du GDR (Cnrs) intitulé « Image et anthropologie », il mène des recherches au Mali et dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest depuis 1972. Il a enseigné à New York University de 1998 à 2001.. Il a réalisé une trentaine de films documentaires et a publié quinze livres et de très nombreux articles consacrés à l’anthropologie de la religion, au cinéma documentaire et à l’art. Les Chemins de Nya ; Eléments d’anthropologie sociale et culturelle ; Le regard documentaire ; Bamana (visions d’Afrique) ; Mali Kow (avec Manthia Diawara et Catherine De Clippel) ; L’anthropologie ( avec Marc Augé) ; Les chevaux de la satire.

Ami de Jean Rouch dès les années 50, il l’a accompagné dans de nombreux voyage et a publié : Jean Rouch cinéma et anthropologie, Cahiers du cinéma/essais, INA, 2009.

Catherine Ruelle, présidente de  l’association Centenaire Jean Rouch 2017, était grand reporter et critique cinématographique à RFI, de 1972 à 2012. C’est ainsi qu’elle a rencontré Jean Rouch, et les cinéastes d’Afrique. Elle a participé à de nombreux jurys, à Cannes, Ouagadougou, Namur, mis en place et organisé de très nombreux festivals et manifestations cinématographiques (Black Independant American Cinéma Paris- Fnac1980, Racines, rencontre des cinémas du monde noir en 1985 au Centre Georges Pompidou –Beaubourg- et à la Maison des cultures du Monde, puis de 1998 à 2002 , à Paris, au Forum des Images, mais aussi à Cuba et Nairobi, Mémoires vives au Musée Dapper, à Paris sur le thème de l’abolition de l’esclavage etc….Elle a co- signé quelques ouvrages importants sur les cinémas d’Afrique : en 1978, avec Guy Hennebelle, (Cinémaction N°1), puis La nascita del cinéma africano au festival de Turin 1998, et Afriques 50, singularités d’un cinéma pluriel chez l’Harmattan pour le 50ème anniversaire des cinémas d’Afrique. Egalement à son crédit un coffret Cinéastes d’Afrique avec Arte, et une collection de musiques de films chez Budha Musik.

Andrea Paganini a publié en tant que chercheur plusieurs textes sur l’œuvre de Jean Rouch (en explorant en profondeur divers fonds d’archives), et organisé des rétrospectives et des présentations de son œuvre filmique.Secrétaire général de la Fondation Jean Rouch et délégué général du Centenaire Jean Rouch 2017, il a conçu un centenaire à l’image de l’œuvre polymorphe de l’ethnographe, anthropologue, cinéaste, photographe, écrivain… du scientifique et de l’artiste amoureux de l’Afrique et des images.

Valérie Berty enseigne la littérature et le cinéma francophones à New York University Paris, depuis 2000. Elle travaille sur les relations littérature et cinéma et a publié Quand les écrivains font du cinéma, (avec Marc Cerisuelo), Paris ed. Karéline, 2O10,  Les nouvelles voies de la transmission, Paris ed. Karéline, 2014.  Un ouvrage sur les œuvres littéraires et cinématographique de Sembène Ousmane paraîtra en 2017.

 

RSVP