Quand les intellectuels africains pensent leur continent

Les écrivains Achille Mbembe et Felwine Sarr rassemblent les réflexions d'une trentaine d'intellectuels sur le destin de l'Afrique dans un livre décapant.

Editor's note:

This article appeared in Le Point Afrique..

June 09, 2017
Quand les intellectuels africains pensent leur continent
Ébulition. Nadia Yala Kisukidi, Felwine Sarr et Achille Mbembe participent aux Ateliers de la pensée, le 28 octobre 2016 à l'Institut français de Dakar. Antoine Tempé

"La grande question, aujourd'hui et demain, est donc celle de notre appartenance au présent et au monde", souligne Achille Mbembe, à Johannesburg, où l'intellectuel et écrivain camerounais enseigne. Avec l'universitaire et écrivain sénégalais Felwine Sarr, il présente Écrire l'Afrique-Monde. Ce livre-événement, dont nous publions ici deux extraits – le premier de l'introduction des deux écrivains* –, contient les actes des Ateliers de la pensée, manifestation qui s'est tenue au Sénégal à leur initiative en octobre 2016. À Dakar puis à Saint-Louis, une trentaine de penseurs, écrivains, chercheurs, tous liés au continent, travaillant à huis clos, puis face aux étudiants, ont entrepris une réflexion multiforme et transdisciplinaire consistant "à reprendre de vieux combats jamais clos et à en engager d'autres qu'appelle le nouveau siècle" : réflexion sur le paganisme par l'historien Mamadou Diouf, question de la traduction par le philosophe Souleymane Bachir Diagne, figure du migrant en littérature par l'universitaire Benaouda Lebdai, condition des femmes en Afrique via l'étude du "lexique de la copulation" au Cameroun, "panser l'en-commun" au regard de la justice (la grâce présidentielle du père à son fils, Karim Wade)...

* Ils seront tous deux le 10 juin à Paris au Week-end des écrivains du monde, consacré aux "Résonances Afrique Caraïbes".

Lire la suite.